40 jours au Pérou: le guide

Cordillère Blanche, Huayhuash trek.
Cordillère Blanche, Huayhuash trek.

 

 

Après avoir parcouru le Pérou du nord au sud en sac à dos pendant deux mois, je vous livre ici un itinéraire destiné aux aventureux. Vous pouvez aussi choisir de n’en faire qu’une partie si vous partez moins longtemps ou si vous souhaitez traînasser (optez pour l’itinéraire qui part de Lima vers le sud du Pérou dans ce cas) . Bon voyage!

1ère étape: Lima

Comptez deux jours dans cette ville, pas plus. Renseignez-vous sur les quartiers que vous souhaitez visiter, car Lima n’est pas la ville la plus sécuritaire au monde, surtout au niveau des vols. A la sortie de l’aéroport, vous aurez le choix entre taxis (comptez 50 soles la course jusqu’au centre-ville) ou mini-bus (2 soles). Les collectivos (combi Volkswagen) se prennent à la volée, à côté du pont, derrière le parking de voitures, à 5 minutes à pied. Vous serez directement immergés dans l’ambiance si vous optez pour cette option.

 

Quelques idées de visites :

La vieille ville : vous pourrez passer une bonne partie de la journée dans ce quartier, certes touristique, mais qui saura vous ravir. Déambulez dans les rues et n’hésitez pas à faire quelques visites de monuments, comme le monastère, qui vaut largement le détour.

Miraflores: Faites les marchés alentours et rendez-vous sur la plage par les escaliers (attention à ne pas s’y aventurer après 16 heures au risque de vous faire racketter). Adresse d’une auberge festive et conviviale : Pariwana hostel (30 soles par nuit). http://www.pariwana-hostel.com/pariwana-hostel-lima.php

 Parque de la Reserva : Allez-y à la tombée de la nuit pour contempler le magnifique circuit d’eau. 3 soles l'entrée

2ème étape: Puccalpa

Sur le bateau entre Puccalpa et Iquitos
Sur le bateau entre Puccalpa et Iquitos

Pour rejoindre Puccalpa, il existe des bus de nuit. Comptez une vingtaine d'heures de transport depuis Lima...

Cette ville étape vous permettra de prendre un bateau pour rejoindre l’Amazonie et la ville d’Iquitos, joignable uniquement par voie aérienne ou fluviale. Attention, cette partie de l’itinéraire s’adresse aux plus aventureux et il vous faudra compter 4 à 5 jours sur le bateau, en dormant sur un hamac. Calculez donc bien votre itinéraire si votre temps vous est compté.

 

La ville en soit n’a pas un grand intérêt, mais vous y ferez un stop d’au moins une journée pour attendre le départ du bateau, qui se fait uniquement quand celui-ci est remplit. Plusieurs compagnies font ce voyage mais je vous conseille de prendre le ferry Eduardo plutôt que Henry, plus spacieux et plus propre. Il y a un départ en principe tous les jours sauf les dimanches. Il vous faudra acheter un hamac en ville, un bol (des repas, souvent à base de riz, sont servis 3 fois par jour) et quelques vivres (pensez à emporter un gros bidon d’eau) pour être prêt à remonter le fleuve pendant ces quelques jours. Le bateau s’arrête de temps en temps dans des villages pour les réapprovisionner en riz et boissons, en « échange » de cargaisons de fruits. Les villageois en profitent pour monter à bord du cargo et vendre des fruits aux nombreux péruviens qui utilisent ce moyen de transport pour rendre visite à leur famille.

Prix : 30 euros (100 soles négociable), nourriture comprise. Possibilité de prendre une cabine privée, un peu plus chère… mais vous n’aurez pas vraiment le plaisir de discuter avec les locaux. Privilégiez une place à l’avant ou au milieu du bateau afin d’éviter les bruits du moteur… pour cela, installez votre hamac au moins 10 heures avant le départ…. Voyage inoubliable!!!

3ème étape: Iquitos

C’est le point de départ pour les excursions dans la jungle. Beaucoup de personnes vous accosteront dans la rue pour vous proposer des excursions moins coûteuses, et soit disant meilleures mais passez plutôt par une agence officielle, au risque de vous retrouver dans des plans foireux, avec des guides qui n’y connaissent rien. Pas la peine de réserver à l’avance, mieux vaut choisir directement sur place.

Selon vos envies, vous pourrez pêcher le piranha, chasser le singe ou le serpent, aller visiter des centres animaliers, dormir dans la jungle en cabane, faire une cérémonie shamanique, tester les rituels de la jungle, rencontrer des indigènes… plus ou moins indigènes…

Comptez 2 à 3 jours d’excursions (malheureusement je n’ai pas d’agence à vous conseiller) + une journée en ville. Vous trouverez quelques auberges et hôtels dans le centre, près de la Plaza. Si vous êtes accros à internet, pensez à faire le plein à Puccalpa, car le réseau internet n’est pas très développé (très lent) et coûte cher dans cette zone.

Hébergement: Toé backpacker : situé à deux minutes de la Plaza de Armas (centre-ville), bon accueil et bons conseils pour des excursions dans la jungle. 6 € la nuit en dortoir, petit-déjeuner compris.

 

Visites 

Marché Belén : vous trouverez de tout, des poissons séchés aux épices, en passant par les potions shamaniques, les tissus, les fruits…etc. Un incontournable.

Parque de Quistococha : belle endroit pour se baigner dans un lac entouré par la forêt, avec en prime un zoo où vous pourrez admirer des jaguars, des pumas, des dauphins roses et autres curiosités de l’Amazonie.

 

Le centre-ville : notamment pour son architecture.

 

Quitter Iquitos :

1ère option : prendre un vol pour Lima, puis un bus de nuit pour Huaraz.

2ème option : Reprendre un bateau vers Puccalpa ou en direction de Yurimaguas. De Yurimaguas, il vous faudra vous rendre à Tarapoto puis à Huaraz… par plusieurs bus et changements : trajet long que je vous déconseille, sauf si vous voulez observer l’arrière-pays pendant des heures depuis une fenêtre d’autobus.... et si vous avez du temps!

4ème étape: Huaraz

Lever de soleil sur la Cordillère Blanche
Lever de soleil sur la Cordillère Blanche

Etape incontournable pour les amateurs de randonnées en montagne. Les paysages sont sublimes et vous aurez de quoi vous mettre en forme avec des randonnées de plusieurs jours ou à la journée. Cependant, évitez la période entre novembre et février, très pluvieuse et froide.

Le climat change très rapidement et peut-être aussi bien très froid que chaud. Prévoyez donc toutes sortes de vêtements, notamment pour la pluie, voire la neige, selon la période où vous allez.

Donnez-vous également 2 à 3 jours pour vous acclimater à l’altitude (de 4 000 à 6 000 mètres), au risque de passer vos journées de trek avec un gros mal de tête et des douleurs d’estomac pas très marrantes. Les feuilles de coca en tisane sont un bon moyen de contrer le mal d’altitude, ainsi que du repos, des repas légers et beaucoup d’eau. Profitez de ce temps d’acclimatation pour choisir vos excursions, visiter la ville et vous équiper en matériel si besoin. Des boutiques vendent des vêtements et du matériel de camping (c’est le moment ou jamais de vous équiper en pastilles pour purifier l’eau), mais la qualité n’est pas top (beaucoup de contrefaçons).


Rando à la journée :

- Laguna 69 : Départ en collectivo (réserver la veille) vers 6h depuis Huaraz (comptez 2 heures de trajet et 40 soles par personne AR,) direction la vallée de Llanganuco, située au pied du nevado Chacraraju (6 112 m). Depuis cette vallée, trois heures suffisent pour rejoindre la lagune. Dénivelé: + 650m. Temps de marche: 6 heures AR. Distance: 21km.

- Chavin de Huantar: départ tôt le matin en collectivo pour la visite du site archéologique. Notez que l'aller-retour sur la journée est assez éprouvant car il faut comptez environ 6 heures de voiture aller-retour. Prévoyez donc 2 jours.

- Laguna Churrup: prendre un collectivo jusqu'a Pitec, vers 7h30. comptez 1h30 de trajet et 20 soles par personne AR. 4 heures de marche AR. Bonne rando a faire pour s'acclimater.

  

Rando de plusieurs jours :

- Santa Cruz : 3 jours. Vous pouvez le faire en autonomie (prévoyez un sac léger, le circuit se fait facilement… vous n’avez qu’à suivre les autres randonneurs) ou par une agence. Distance : 45 km.

- Huayhuash : certains viennent de très loin pour faire ce trek renommé internationalement, mais il demande une certaine préparation physique. Comptez 7 jours de marche, à faire de préférence avec un guide qui préparera les repas pour vous et une mule qui portera vos affaires. Paysages somptueux!!! Distance : 120 km.

 

Hébergement à Huaraz : Caroline Logding Family house. Accueil chaleureux qui se fait en famille dans cette petite auberge située près du centre, avec des chambres privées ou en dortoir. Eau chaude (très utile au retour des treks!!!). 15 soles par nuit, petit-déjeuner compris. www.carolinelodging.com

5ème étape: Paracas

Les falaises de la Réserve Nationale de Paracas
Les falaises de la Réserve Nationale de Paracas

Vous devrez repasser par Lima et certainement changer de bus avant de pouvoir rejoindre Paracas. Ce village de pêcheur, transformé en réserve nationale et situé à 3 heures de Lima, peut se faire en une journée. Il vous faudra en fait aller jusqu’à Pisco, et de là prendre un taxi pour rejoindre Paracas, situé à 10 minutes. Si vous venez du nord du Pérou, vous remarquerez tout de suite que c’est plus touristique; les touristes privilégiant davantage le sud du Pérou pour un voyage de 15 jours.

 

La plupart des touristes passent par la case Paracas pour faire une excursion en bateau sur les îles Ballestas et observer les loups de mer et les oiseaux guaniers – excursion que je n’ai pas faite par manque de temps et d’intérêt…

 

Si vous êtes plutôt adepte de la marche ou qu’une envie sportive vous prend, je vous conseille de vous rendre dans la Réserve Nationale de Paracas, (entrée à 15 minutes du village en vélo, 5 soles). Comptez 3 à 4 heures de balade en vélo (possibilité de louer des vélos dans certaines auberges du village). Vous pourrez aussi le faire en bus (moins intéressant car vous ne pouvez pas vous arrêter où vous voulez) ou en voiture (pratique pour visiter toute la réserve et s’arrêter quand on veut). Cette réserve se présente comme un immense désert vallonné, sur le bord de l’océan, avec de nombreuses falaises. De nombreuses espèces d’oiseaux sont à observer ainsi que quelques curiosités archéologiques, notamment des fossiles.

 

Hébergement : Kokopelli hostel, comptez 25 soles la nuit en dortoir ou  100 soles pour une chambre privée, petit-déjeuner compris. Auberge sympathique avec une ambiance décontractée. Bar et restaurant sur place. Wifi, échange de livres, storage…etc. Vous retrouverez cette auberge également à Cusco, Lima et Mancora. http://www.hostelkokopelli.com/welcome-to-kokopelli-paracas/

6ème étape: Huacachina

Situé à 5 minutes de la ville d’Ica (1 heure de Paracas en bus, compagnie Cruz del Sur, la seule reliant Paracas à Ica directement sans repasser par Pisco), Huacachina est une véritable oasis plantée au milieu du désert. Ne vous attendez pas à y voir des chameaux mais plutôt des touristes surfers et des buggies (sorte de gros 4x4 faisant beaucoup de bruit!!) slalomant sur les immenses dunes de sable de cet endroit insolite.

 

 Comptez une journée et une nuit à Huacachina. Le mieux étant d’arriver le soir, de profiter de cocktails et de l’ambiance festive des lieux et de repartir le lendemain soir, après une journée dans les dunes ou au bord des nombreuses piscines qu’offrent les hôtels et auberges. Si vous choisissez de faire l’excursion dans les dunes avec les buggies (ce que je vous conseille- beaucoup de plaisir), optez pour l’excursion buggie + surf (de 40 à 60 soles), qui dure 2 heures, plutôt en fin de journée afin d’avoir le coucher de soleil sur les dunes. Magnifique!

Huacachina est un lieu où beaucoup de jeunes viennent faire la fête, alors si vous recherchez du calme et de la tranquillité, je vous déconseille un stop ici, surtout que vous entendrez les buggies au loin toute la journée.

 

 Hébergement : Banana’a Adventure. Petite auberge à l’ambiance hawaïenne, avec une petite piscine, un bar et un restaurant. Ambiance détendue un peu roots avec des routards du monde entier. Comptez 30 soles par nuit par personne.

http://bananasadventure.com/index.php#a

 

7ème étape: Arequipa

Le marché couvert d'Arequipa
Le marché couvert d'Arequipa

Située à 12h de bus d’Ica (en prendre un la nuit) et à 2 300 mètres d’altitude, Arequipa est la deuxième plus grosse ville du Pérou. Avec un ensoleillement de 300 jours par an, une architecture de type coloniale avec des bâtisses construites à partir de pierre volcanique blanche (on l’appelle la ville blanche),et une gastronomie diversifiée et riche, Arequipa mérite qu’on s’y attarde au moins 2 jours (comptez une étape de 5 jours en incluant une excursion dans le Canyon Del Colca).

 

 Côté visites, ne manquez pas :

- Le grand marché couvert situé à 15 minutes à pied de la Plaza de Arma. Y aller à l’heure du déjeuner pour y savourer un ceviche ou des plats à base de poulets (très copieux). Vous pourrez tester du jus de grenouille (eh oui) qui comporte, parait-il, de nombreuses vertus. Vous trouverez aussi de nombreuses herbes aromatiques et médicinales, des fruits, des légumes, de la viande, des pâtisseries…etc.

- Le monastère : que je n’ai pas eu la chance de visiter… je vous laisse le soin de laisser un commentaire pour les autres si vous l’avez vu ;)

- La Plaza de Arma et les ruelles alentours : beaucoup de boutiques de souvenirs, restaurants, architectures à découvrir, pâtisseries et glaciers…etc.

 

Hébergement : Arequipa a la réputation de ne pas être très sécuritaire, privilégiez donc un hébergement dans la vieille ville. J’étais à l’hostal Inka Roots, sur la Calle Santa Catalina (1 min de la Plaza). Petite auberge calme avec chambres privées ou dortoirs et une belle terrasse pour les petits déjeuners avec une vue sur la ville et le volcan Misti. 25 soles avec petit-déjeuner en dortoir.

 

8ème étape: Le Cañon del Colca

Ne loupez pas cette magnifique excursion qui vous emmènera au fond d’un canyon! Vous aurez le choix entre l’option de 2 jours ou celle de 3 jours. Je vous conseille celle de 3 jours, moins éprouvante, plus complète et plus relaxante si le soleil est au rendez-vous car vous pourrez profiter d’une oasis avec piscine le dernier jour.

 

 Au programme :

1er jour : Départ en bus d’Arequipa à 4h le matin. C’est parti pour 2 heures de bus pour rejoindre la vallée où commence le canyon. Petit déjeuner dans une auberge, puis une autre heure de bus pour rejoindre le point de départ de la randonnée, avec un arrêt entre temps pour admirer les condors. Route somptueuse. Arrivés au point de départ, comptez 5 heures de marche pour rejoindre le fond du canyon (niveau facile…. descente uniquement) : magnifiques panoramas, commentaires du guide sur l’histoire locale du canyon et les us et coutumes dans la région. Arrivée en milieu d’après-midi chez l’habitant… pour une grosse sieste bien méritée.

2ème jour : marche de 4 heures (niveau facile) pour rejoindre une oasis avec plusieurs auberges. Selon le guide que vous avez, vous apprendrez beaucoup sur la flore locale. Arrivée en début d’après-midi pour pouvoir relaxer dans la piscine… ou dormir!

3ème jour : Réveil à 4h30 du matin pour entamer sur les coups de 5 heures la remontée… attention, ça chauffe les cuisses (niveau difficile). Comptez 2 à 3 heures de marche de pure grimpette. Les non sportifs auront le choix de monter sur une mule (coût additionnel).

 

De nombreuses agences à Arequipa proposent cette excursion… pas de grandes différences dans la prestation… il s’agira surtout de comparer les prix et de négocier (environ 150 soles tout compris : transports, hébergement, nourriture). Prenez soin de choisir une agence où les guides ont de bons commentaires (faites-vous conseiller par des touristes en ville ou dans votre auberge), car c’est lui qui fera de votre excursion un moment mémorable… ou ennuyeux!

 

NB : possibilité de faire le canyon en autonomie par les mêmes sentiers ou partir en explorateur par d’autres sentiers. Vous pourrez dormir chez l’habitant et découvrir d’autres points de vue, mais notez que vous ne ferez pas forcément de grosses économies en additionnant tous les frais (transports, nourritures, hébergements), le coup de l’excursion par une agence étant relativement bon marché pour une prestation si complète.

 

9ème étape: Le Lac Titicaca

Les îles Uros
Les îles Uros

Si vous choisissez de poursuivre votre route vers la Bolivie après le Lac Titicaca, lisez cette étape en dernier.

 

Si vous avez du temps devant vous, vous aurez du choix au niveau des visites autour du lac, qui pourront s’étaler sur une semaine. A l’inverse, si votre temps vous est compté (2 ou 3 jours), il va falloir faire des choix. Je vous en propose ici quelques uns qui me semblent pertinents afin de découvrir les us et coutumes de ses habitants:

 

Puno : un peu tristoune et sans grand intérêt, Puno n’a rien à envier aux villes précédentes. Si l’on passe par ici, c’est d’abord parce qu’elle est la ville étape pour se rendre aux îles Uros puis Taquille et Amantani.

 

Un peu surfaites et très touristiques, les îles Uros valent tout de même le détour pour leur originalité. Créées par l’homme (les Uros au 13ème siècle) à l’aide de joncs (tortora) dont il faut refaire la couverture plusieurs fois par an, ces îles sont flottantes ont de quoi surprendre. Vous pourrez les visiter en 2 heures (vous trouverez des agences offrant le tour dans la gare d’autocar) ou bien choisir de dormir chez l’habitant (bien qu’on se demande durant la visite si ce ne sont pas des faux villages  les locaux n'habitent plus vraiment… du moins ceux visités par les touristes).

Je n’ai pas pris le temps de faire les îles Taquille et Amantani, vous êtes libres de laisser vos impressions sur ces lieux.

 

 Autre visite qui vaut le détour : Isla del Sol. Vous aurez besoin de passer la frontière bolivienne et de vous rendre à Copacabana pour vous y rendre (5 heures de bus depuis Puno). De là, vous devrez prendre un bateau tôt le matin pour rejoindre le nord de l’île. choisissez d’abord le nord plutôt que le sud afin de visiter les ruines à votre arrivée et de redescendre vers le sud par un sentier de randonnée de quelques heures pas très éprouvant. Ainsi, le soir, arrivés au sud, vous pourrez admirer un somptueux coucher de soleil et dormir dans l’une des nombreuses auberges du village (environ 30 soles par personne par nuit). Prévoyez donc deux jours sur cette île, avec un départ possible le lendemain matin si vous êtes pressés. Notez que les habitants sont plutôt timides et peuvent avoir un côté mal accueillants… difficile de leur en vouloir quand on sait que des projets hôteliers sont en cours de négociation et pourraient dénaturer cette somptueuse île aux points de vue remarquables.

10ème étape: Cusco

Si vous êtes à Copacabana, vous trouverez des bus qui feront la liaison de nuit jusqu’à Cusco. Trajet un peu long mais pratique si vous ne vouliez pas manquer l’Isla del Sol.

Vous ne pourrez que tomber sous le charme de Cusco, ville étape pour tous les voyageurs qui souhaitent se rendre au Machu Picchu ou dans la Vallée Sacrée. Les touristes y sont nombreux mais se fondent plutôt bien dans le décor.

Située à 3 400 mètres d’altitude, prévoyez de rester 2 jours au repos pour vous acclimater et visiter la ville. Le mal d’altitude n’est pas commun à tout le monde, mais s’il vous prend, vous aurez envie de rester au lit, sans appétit et sans force. Parole d’initiée! Seuls remèdes : manger léger et boire beaucoup d’eau et de tisanes à bases de feuilles de coca.


Côté visites, vous aurez du choix, entre La plaza de Arma, le mercado , la vieille ville (San Blas), quelques musées, le Christo Blanco (accessible à pieds par des escaliers : superbe vue sur la ville et la vallée) et les belles bâtisses principalement de style baroque colonial.

Notez que durant les weekends, les locaux s'emparent de Cusco... vous y découvrirez d'énormes marchés de rue, des "parades", des musiciens...etc. Si vous y êtes au moment du nouvel an, ne manquez pas le rassemblement sur la Plaza de Arma à minuit: moment inoubliable!


Hébergement : J’ai séjourné plusieurs semaines à l’auberge Pariwana (possibilité d’y travailler 4 heures par jour en échange d’un lit si vous restez au moins 2 semaines). Lits ULTRA confortables, accueil très chaleureux, bar/restaurant, salle TV, table de ping-pong, conseils pour les excursions… Cette auberge a été élue comme l’une des meilleures auberges en Amérique du Sud en 2013. Parfait pour les fêtards et ceux qui souhaitent rencontrer des routards… Comptez entre 30 et 45 soles par personne et par nuit selon la période http://www.pariwana-hostel.com/pariwana-hostel-cusco.php

Kokopelli Backpackers est également une autre bonne adresse : http://www.hostelkokopelli.com/cusco/

Si vous désirez du calme et du repos, mieux vaut opter pour une autre adresse. De superbes hôtels se sont installés en centre-ville : plus chic et plus onéreux. 

Notez qu’il existe un aéroport à Cusco si vous souhaitez retourner sur Lima sans perdre trop de temps (comptez 15 heures la liaison Cusco-Lima en bus).

11ème étape: La Vallée Sacrée des Incas

Le marché de Pisac avec les montagnes derrière.
Le marché de Pisac avec les montagnes derrière.


Elle peut se visiter en 2 ou 3 jours. Dans ce cas, prévoyez de dormir à Pisac ou Ollantaytambo : les deux villages valent le détour.


Cette vallée s’étend sur une soixantaine de kilomètres et comporte de nombreux sites archéologiques et de nombreux points d’intérêts qui méritent qu’on s’y attarde. Les habitants y vivent de façon paisible (Pisac rassemble une grosse communauté d’étrangers un peu « hippies ») grâce à l’agriculture locale et aux petits marchés (ne manquez pas celui de Pisac le dimanche, notamment pour acheter tous vos souvenirs).

Vous pourrez également trouver des chamans si vous souhaitez « goûter » l’ayahuasca, cette boisson fabriquée à partir des lianes de la jungle et qui est censée vous donner des révélations sur votre vie.






Voici une liste des sites à visiter, que je n’ai malheureusement pas pu voir (il faudra vous munir d’un boleto turistico de 70 ou 120 soles pour y avoir accès, qui peut s’acheter à Cusco dans la plupart des agences ou à l’office de tourisme). Possibilité parfois de payer à l’entrée si vous faites le choix de ne visiter qu’un site… dans le cas contraire, il sera plus rentable de prendre le boleto:

Les salines de Maras

Yucay

Chichubamba

Moray

Ollantaytambo

Je n'ai pas d'hébergement à vous conseiller en particulier... il s'agit davantage de petits hôtels avec plus ou moins de confort et de charme.

Mes coups de coeur: Pisac et Ollantaytambo.

Dernière étape: Le Machu Picchu

Vue depuis la montagne Huayna Picchu (que je vous conseille de faire!).
Vue depuis la montagne Huayna Picchu (que je vous conseille de faire!).

Plusieurs solutions plus ou moins coûteuses s’offrent à vous pour vous rendre au Machu Picchu. Dans tous les cas, cette excursion ne vous coûtera pas moins de 50 euros, prix d’entrée du site.

En voici un tour d’horizon, de la plus chère à la moins chère :

 

- L’Inca Trail : c’est LA randonnée la plus réputée pour rejoindre le site, mais aussi la plus coûteuse. Elle dure 4 jours et passe par de somptueux paysages, mais attention aux cuisses et à l’altitude. Soyez préparés à grimper des sentiers escarpés par grosses chaleurs comme sous la pluie. La plupart des agences à Cusco propose un package tout compris : guide, nourriture, hébergement (souvent en tente ou dans des petits hôtels pas très glamour), mule, entrée du site, train de retour. Que vous fassiez votre réservation en ligne (indispensable en haute saison…plusieurs mois à l’avance) ou directement sur place (valable uniquement en période creuse), prenez soin de demander si tous ces éléments sont compris, notamment la mule, qui vous fera économiser beaucoup d’énergie en portant votre sac. Les prix varient de 300 à 600€ selon la prestation offerte… à vous de voir ce qui vous convient. Notez que cette randonnée ne peut pas se faire en autonomie, la présence d’un guide est obligatoire.

 

- Le train : coûteux pour ce qu’il offre et sans grand intérêt, il satisfera ceux qui ne souhaitent pas se casser la tête, qui ont les moyens, qui ne sont pas sportifs ou tout simplement ceux qui n’ont pas le temps.

Vous pouvez prendre le train au départ de :

         Cusco : dans ce cas, il faudra prévoir de passer une nuit à Agua Calientes, le village étape avant de grimper sur la montagne où a été bâti le célèbre site Incas). Comptez au moins 100€ l’aller-retour.

         Ollantaytambo : option qui peut être pratique si vous avez visité la Vallée Sacrée avant. Ce village se situe à environ 3 heures de Cusco par mini-bus. Durée du train Ollantaytambo-Agua calientes: 2 heures. 

Certaines agences à Cusco proposent un package d’une journée (départ vers 3 heures du matin et retour vers minuit) regroupant NAVETTE jusqu’à Ollantaytambo, puis TRAIN jusqu’à Agua Calientes, BUS aller-retour jusqu’au Machu Picchu et Re-TRAIN jusqu’à Cusco ou Ollantaytambo. Je ne connais pas les prix…. Journée assez éprouvante mais utile si vous êtes en mode visite express dans les parages.

Dans les deux cas, pensez à réserver vos billets via ces sites : http://www.incarail.com/ ou https://www.perurail.com/

 

Le prix exorbitant des billets pour un si court trajet laisse à réfléchir deux fois avant de mettre la main au portefeuille.

 

 - Le Salkantay trek: autre option pour les amateurs de randonnée, et bonne nouvelle, celle-là peut se faire au choix en autonomie ou par l’intermédiaire d’une agence (environ le même prix que l’inca Trail, mais possibilité de négocier davantage). Un peu plus longue en kilomètres et donc en jours de marche (environ 5 jours), le Salkantay commence à gagner en réputation. Les sentiers sont en effet moins fréquentés et tout aussi beaux que l’Inca Trail, et vous arrivez au même point de chute : à quelques centaines de mètres du Machu Picchu, déjà sur les hauteurs (pas besoin donc de passer une nuit à Agua Calientes). Si vous y allez en autonomie, vous croiserez facilement un groupe guidé pour vous orienter, ou plus malin encore… suivez-en un de loin!

 

- Hydroelectrica : C’est la solution des gens qui ont du temps et peu d’argent à dépenser. Pour l’avoir fait, je vous conseille de prendre une navette qui propose le trajet depuis Cusco jusqu’à Hydroelectrica (6 heures de transport), sous peine de vous retrouver dans des bus merdiques, longs, pleins à craquer et qui nécessitent plusieurs changements pour au final économiser 20 soles.

Une fois arrivés à Hydroelectrica, vous marcherez pendant 3 heures (15 kilomètres à parcourir) avec de nombreux autres randonneurs le long d’une voie ferrée. Chemin plutôt sympathique, facile et qui vous emmènera jusqu’à Agua Calientes. Une fois dans ce village conçu uniquement pour accueillir les touristes, vous devrez dormir sur place et vous réveiller à l’aube (à 4 heures), pour être à 5 heures à l’ouverture du pont qui vous permettra de gravir pendant 1h30 les très nombreuses marches qui vous mèneront au Machu Picchu. Vous avez aussi la possibilité de prendre un bus (12€)… mais l’effort permet d’apprécier encore plus la magie et la beauté du lieu (oui, oui, c'est vraiment magique!!!).

Pour le retour, les plus téméraires feront le choix de repartir sur Hydrolelecrica et de reprendre une navette jusqu’à Cusco (très fatigant après la visite du site Incas, prévoyez de repasser une nuit à Agua Calientes dans ce cas). Les autres qui veulent se gâter auront bien mérité de reprendre un train jusqu’à Ollantaytambo (entre 30 et 70 euros) ou jusqu’à Cusco.

 

NB: un autre site comparable au Machu Picchu existe et vaut largement le coup d'oeil: le Choquequirao. Il peut se faire en autonomie ou en groupe guidé. Je n'ai pas plus d'infos...ne l'ayant pas visité...

 

Pour apprendre l'espagnol, voici un site que je vous conseille et que j'ai moi-même utilisé: 

Babbel Logo_88x31

Merveilleux VOYAGE à vous tous! Buen viaje para todos!

Guide de survie : quelques conseils pratiques :

- Transport: Le bus sera votre ami durant votre voyage, surtout pour les longs trajet qui se font de nuit le plus souvent. Du luxueux (compagnie Cruz del Sur) au plus miteux, vous en aurez pour tous les budgets. Attention au vol la nuit, pensez à attacher vos sacs au siège et bien faire étiqueter vos sacs en soute. N'hésitez pas à comparer les prix dans les gares d'autobus (ça peut passer du simple au double selon les compagnies) et à choisir une compagnie "classe moyenne" pour un trajet la nuit... au risque de vous retrouver sur des sièges un peu raides et exigus! Certaines compagnies offrent des plateaux repas et des couvertures. Tous les bus (ou presque) ont des sièges inclinables plutôt confortables... à vous de voir quel budget vous voulez consacrer aux transports. Il est facile de négocier le tarif des bus. Comptez en moyenne 60 soles pour un trajet de 10 heures.

- Budget : globalement la vie n’est pas trop chère et ce qui vous coûtera le plus, ce seront les excursions. Comptez 2 à 3 euros par repas, entre 5 et 10 euros la nuit en auberge ou petit hôtel (à privilégier si vous voyagez en couple, ça vous reviendra moins cher), 20 euros pour un trajet en bus de 500 km, 1 euro pour une course en taxi de 5 à 10 minutes.

- Ne consommez jamais l’eau du robinet. Bien sûr, vous n’en mourrez pas mais, pour l’avoir testé pendant plusieurs jours, je peux vous garantir que si vous voulez tenter l’expérience, vous passerez de très longues heures cloué au lit, plié en deux. Un verre par jour ne devrait pas tant vous affecter, mais plus… c’est une autre histoire. Ça vaut également pour le brossage des dents. Pensez donc avant de partir à acheter en pharmacie des capsules micro-pure qui éliminent les bactéries de l’eau. Vous en trouverez aussi sur place.

- Surveillez vos affaires. Le Pérou est dans l’ensemble un pays plutôt sécuritaire, mais selon les endroits où vous irez, des vols sont souvent à déplorer, surtout dans les bus. Si vous voyagez de nuit, pensez à attacher vos sacs au siège, ou à le garder sur vous. Sachez rester discret, sans étaler à la vue de tous vos richesses… c’est avant tout une marque de respect.

- Négocier. Tout le monde le fait, et celui qui est bon en négociation verra son budget quasi divisé d’un tiers. Les locaux ont toujours tendance à augmenter les prix à la vue d’un touriste, et c’est normal, car pour eux, nous sommes riches. Que ce soit pour prendre un bus, un taxi, une nuit en hôtel, une excursion ou acheter de la nourriture sur les marchés, pensez qu’avec un joli sourire et une attitude positive, vous pourrez obtenir de bons prix. Attention, il faut parfois s’armer de patience et insister un peu. A l’inverse, il n’est pas non plus nécessaire d’offusquer votre interlocuteur pour 50 centimes. Sachez trouver le juste milieu pour que chacun reparte satisfait! Notez que ceux qui ont de bonnes bases en espagnol marqueront quelques points.

- Nourriture. Vous devrez tester les délices culinaires du Pérou, et ce, au risque de vous chopper une bonne tourista… mais ça fait partie du folklore?! (pensez à emporter avec vous quelques cachets). Le ceviché (plat à base de poissons crus marinés dans du jus de citron – à consommer de préférence le midi pour garantir la fraîcheur du poisson), les chifas (riz sauté avec légumes et viandes), les fruits, les jus, les pâtisseries… vous ferez de délicieuses découvertes. Optez davantage pour des places remplies de locaux que de touristes, au risque de vous voir offrir une nourriture peu originale.

- Trousse de secours : comprimés pour purifier l’eau (ou un filtre), comprimés contre la touritsa, les maux de ventre, le mal d’altitude; anti-moustique puissant si vous allez en Amazonie, crème solaire, couteau suisse, pansements, crème anti-démangeaisons...etc.

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    turbull (jeudi, 18 septembre 2014)

    Le design de ce site me convient tout à fait, peut-on en avoir la référence. j'ai pourtant passé en revue les nouveautés en la matière sans dénicher celui là. ce renseignement me serait donc précieux car la segmentation de l'écran, le plus souvent proposée, ne correspond pas aux images que je voudrai présenter
    Merci d'avance.

  • #2

    Famille Panduro (mercredi, 18 mars 2015 09:56)

    Bonjour,Es que c'est possible de trouver des personnes qui vont faire le même parcours pour parti avec eux et faire ce fabuleux sircui.Merci

  • #3

    Max (lundi, 25 mai 2015 18:07)

    Hello !

    Superbe site bravo et merci de nous permettre de voyager avec vous :)
    Pour l'agence du trek du COLCA CANYON, avez vous encore le nom svp ??? Merci beaucoup (vous pouvez me contacter sur max_racing@hotmail.fr)
    Hasta luego !

  • #4

    famillefaure@aliceadsl.FR (mardi, 10 mai 2016 15:53)

    Ce n'est pas ce que je cherchais mais je suis tombée la dessus si ça peut vous servir.
    bisous

    Anne-Béatrice