Montréal en quelques jours

 

Classé  au rang des villes les plus « hip » de la planète, Montréal affiche haut et fort les couleurs d’une cité où il fait bon vivre, été comme hiver. Sa mixité culturelle lui confère une ambiance joviale de France et d’Amérique du Nord qui semble ravir tous ceux qui posent un jour un pied sur ce sol québécois. Ville verte, ville festive, ville de culture ou de gastronomie,  les superlatifs ne manquent pas, et l’engouement n’en finit plus. Montréal, la ville aux multiples visages : décryptage.

 

Il vous faudra compter un minimum de 5 jours dans cette ville de près de 2 millions d’habitants si vous voulez avoir le temps de vous imprégner de l’ambiance festive et réjouissante qui y règne. Toutes les saisons sont bonnes pour s’y rendre, mais l’été reste la période préférée des Montréalais et l’effervescence qui s’en dégage aura sûrement raison de vous.

 

Le port de Montréal
Le port de Montréal

LES COINS À VISITER :

 

Le Parc du Mont-Royal : crée en 1876, c’est l’un des plus importants poumons verts de Montréal. La vue panoramique sur la ville (notamment le quartier des Affaires) offre à ses visiteurs un beau moment de détente, que l’on vienne en journée ou en soirée (ambiance plus romantique et intimiste). Situé sur une montagne, le parc permet de faire des jolies balades de plusieurs kilomètres, entre forêts et écureuils. Un incontournable.

Le Vieux-Montréal et le Vieux-Port : le charme de ses ruelles pavées et de ses vieilles bâtisses ne vous laissera pas de marbre. Coin plutôt touristique, vous aurez sûrement plus de chance d’y croiser des étrangers que des Montréalais, mais la visite vaut le coup d’œil. Ne manquez pas la rue Saint-Paul, la Place Jacques-Cartier, Notre-Dame Basilica et une balade le long du port.

 

Parc Lafontaine
Parc Lafontaine

Le Jardin Botanique : par une belle après-midi d’été, emportez votre plaid, votre livre, un pique-nique et allez vous prélasser sur les grandes étendues d’herbe. Finissez la journée par une balade à travers les différents jardins (jardin de la Chine, Céleste, de la Paix, Alpin, Aquatique…etc). Le prix d’entrée est un peu onéreux (18,75$), mais quel moment de quiétude !

Le parc Lafontaine : envie d’un pique-nique, d’une partie de pétanque ou de vous défouler sur un terrain de beach volley ? Alors le parc Lafontaine est fait pour vous. Ici les amoureux de la nature aiment se retrouver et tout le monde y trouve son compte, dans un cadré vert et reposant.

 

 

Le marché Jean-Talon (dans la Petite Italie): c’est l’endroit par excellence pour aller faire son plein de fruits, légumes, viandes, poissons ou fromages frais. Des producteurs locaux se partagent les nombreuses allées de ce marché, ouvert tous les jours, toute la journée et toute l’année ! Les dimanches et samedis sont les journées les plus vivantes où on croise souvent un voisin ou un ami, tout en se laissant bercer par la douce musique des musiciens de rue. 

 

Le Musée d’art contemporain : S’élevant face à la Place des Festivals, le MAC propose une bonne dose de fraîcheur en matière d’art. Une collection permanente abritant près de 7 600 œuvres (avec une importante collection des œuvres de Paul-Emile Borduas), des expositions temporaires insolites, des ateliers de créations, des cocktails… bref, de la création comme on aime, et qui fait du bien à notre imagination ! 

Chinatown : dépaysement et découvertes dans les quelques ruelles qui forment le quartier de Chinatown. On y trouvera de nombreuses herbes aromatiques et médicinales, de bons restaurants aux soupes incroyablement bonnes et bon marché, des cadeaux souvenirs. Un petit détour qui se fait très facilement au croisement des boulevards Saint-Laurent et René-Lévesque.

 

Festival Mode et Design sur l'Avenue McGill
Festival Mode et Design sur l'Avenue McGill

LES COINS SHOPPING :


Durant les vacances, le moment « lèche-vitrine » fait toujours surface à un moment ou un autre. Et ça tombe bien, Montréal se prône comme l’une des villes les plus tendances au monde en matière de mode. Le quartier Sainte-Catherine/Peel accueille toutes les grandes chaînes connues, alors que le boulevard Saint-Laurent est passé expert en matière de friperies : endroit idéal pour dénicher le vieux chapeau de grand-père ou la fameuse chemise à carreaux canadienne. Du côté du plateau Mont-Royal, vous trouverez également des boutiques intéressantes. Les adeptes du old school quant à eux, adoreront fouiner dans les boutiques du Mile-End.

 

Les cocktails de la Distillerie...
Les cocktails de la Distillerie...

LES COINS  SORTIR :

 

Le plateau Mont-Royal : il est connu comme le loup blanc et abrite tous les français de Montréal, le quartier du Plateau Mont-Royal est l’endroit incontournable de la ville, que vous y veniez pour bruncher, faire du shopping ou enquiller quelques bières. Du matin jusqu'au soir, la rue du Mont-Royal abonde de visiteurs et c’est toujours un plaisir de s’y retrouver : les bars sont nombreux et les bonnes adresses inéluctables. La Distillerie, la Buvette chez Simone, Barraca, Chez Baptiste, El Zaz Bar…etc, la fête sera au rendez-vous et vos amis aussi !

Le quartier Latin (Berri-Uqam) : le quartier abrite la plus grande université de Montréal, Berri Uqam. C’est donc tout naturellement que cet endroit est devenu le fief des étudiants montréalais. Cinémas, bars, discothèques, vous trouverez votre bonheur à coup sûr.

 

 

Le boulevard Saint-Laurent : de nombreuses discothèques (plus ou moins bien) ont élu domicile sur ce boulevard qui traverse toute la ville du nord au sud. Plusieurs bonnes adresses sont à noter comme la Casa Del Popolo (coup de coeur), le Cagibi, Les Bobards, le Divan Orange…

Le village gai (et gay) : situé sur la rue Sainte-Catherine, entre les rues Papineau et Saint-Hubert, ce quartier est facilement reconnaissable aux guirlandes roses suspendues au dessus de la rue. Vous ne pourrez repartir de Montréal sans y avoir fait un stop. Tous les looks sont permis, dans une ambiance déjantée, et ce jusqu’au bout de la nuit.

Le Mile-End : pour une soirée détente, sans faire de folies jusqu’à l’aube, le Mile End sera sûrement votre coup de cœur. Des petits bistros intimistes façon grand-mère aux resto-brocante-friperies, le Mile End a su développer un quartier qui se veut à la fois old school et ultra tendance. On adore et on adhère !

Autres bonnes adresses : Le Pourvoyeur (derrière le marché Jean-Talon), le Petit Medley (rue Saint-Hubert).

 

La célèbre poutine
La célèbre poutine

LES COINS OÙ MANGER :

 

Avenue Duluth : vous y trouverez de tout, des restaurants italiens aux Afghans, en passant par les Grecs, les Thaïlandais ou les Portugais. En amoureux, entre amis ou en famille, n’hésitez à vous balader dans cette charmante petite ruelle et à vous arrêter au grès de votre envie. Coup de cœur garanti (dont le mien c’est certain).

Vieux-Montréal : un peu plus onéreux, les restaurants du Vieux-Montréal affiche des plats gourmets que vos papilles ne sont pas prêtes d’oublier. Ils arrivent même à faire de la poutine un plat classe et rempli de saveur !

Le Plateau Mont-Royal : vous trouverez d’excellentes adresses bon marché, la plupart du temps dans une ambiance jeune et conviviale. Parfait pour une sortie entre amis ou une envie subite, sans faire pleurer votre porte-monnaie.

 

Notes:

Le Mile-End, la Petite Italie et le Boulevard Saint-Laurent abritent également quelques bonnes adresses.

Mes coups de coeur:  le Khyber Pass, Au Pied de Cochon, La Maison grecque, Au Coin Berbère, La Sala Rosa, Les 400 coups, La Banquise (pour la poutine), Les Trois Petits Bouchons. Et encore bien d'autres à tester...

 

 

# LES 10 TRUCS LES PLUS COOL A FAIRE #

1. Dévaler les pentes enneigées du parc du Mont-Royal en luge. Pour les amateurs de ski de fond, explorer les sentiers aménagés du parc.

2. Jouer au beach volleyen bikini ou short de bain sur les terrains des parcs Lafontaine ou Jeanne-Mance.

3. Patiner sur les lacs gelésdes parcs Lafontaine et du Mont Royal (lac aux Castors).

4. Danser sur la musique des Piknic ElectroniK au Parc Jean-Drapeau, tous les dimanches après-midi de juillet, août et septembre.

5. Aller faire sa fashionista à l’un des défilés de mode proposés dans le cadre du Festival Mode et Design, qui a lieu gratuitement chaque année début août, sur l’Avenue McGill.

6. Assister à une ligue d’improvisation théâtrale un dimanche soir au Petit Medley ou au Lion d’Or.

7. Bruncher en terrasse un dimanche ensoleillé de printemps, après des longs mois d’hibernation, sur l'avenue du Mont-Royal et finir l’après-midi en arpentant les rues du Mile-End (s’arrêter dans les brocantes et friperies)

8. Faire la tournée des bars de la rue Saint-Denis et finir la soirée sur la rue Sainte-Catherine, dans le village gai (et gay).

9. Enfiler sa combinaison d’hiver, son bonnet, sa tuque et ses bottes et se laisser entraîner par le son électro de l’Igloo Fest sous - 25°c (en janvier).

10. Emmener son djembé, sa guitare, son cerceau ou ses bolas et se rendre aux Tam-tams du Mont Royal qui ont lieu tous les dimanches après-midi durant l’été. 

# LE TOP 10 DES INCONTOURNABLES #

1. Aller voir la Magie des lanternes dans le jardin de Chine du Jardin Botanique les soirs de septembre et octobre.

2. Embarquer son barbecue, ses brochettes et ses baguettes et inviter ses amis pour un pique nique au parc Lafontaine.

3. Acheter deux billets : l’un pour un match de Hockey au Centre Bell (se laisser transporter par la « Hockey Attitude »), et l’autre pour admirer l’un des spectacles du Cirque du Soleil, sur le Vieux-Port.

4. Admirer l’International des Feux d’artifices le long du Fleuve Saint-Laurent qui a lieu tous les mercredis, vendredis et samedis soirs de juillet.

5. Vivre l’expérience d’une tempête de neige à - 30°c et avoir les cils qui commencent à geler.

6. Arpenter les allées du marché Jean-Talon un week-end et s’enivrer de l’effervescence qui y règne. Y ramener dans son panier du sirop d’érable (l’un des meilleurs se trouve au stand Pierre Gingras)

7. Observer le ballet des écureuils au Parc du Mont-Royal et admirer la vue sur les buildings du Centre des Affaires. Y revenir à chaque saison pour admirer les différences de couleurs.

8. Louer un vélo et pédaler le long du Vieux-Port et du canal de Lachine. S’arrêter dans la rue Saint-Paul, dans le Vieux-Montréal, pour déguster un vin chaud en hiver ou une sangria l’été.

9. Ecumer les nombreux festivals organisés tout au long de l’année (festival de Jazz en juin, festival des Nuits d’Afrique en juillet, festival Juste pour Rire en juillet, festival Osheaga en août, Festival du Nouveau Cinéma en octobre, Igloo Fest en janvier, Montréal en Lumière en mars, Fête des Neiges en février …etc). 

10. « Magasiner » dans les souterrains de Montréal (rien à voir avec les souterrains de Paris), proches de la station de métro Peel. 20 kilomètres de galeries au total reliant des bureaux, des universités, des centres commerciaux, des résidences de luxe…etc. Pratique durant les grands froids hivernaux! 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    catherine langlois (jeudi, 08 mai 2014 11:26)

    quand est-ce les blogueurs et autres journalistes qui écrivent sur Montréal vont actualiser leurs connaissances? Les Français qui vivent là-bas sentent ces dernières années monter un ressentiment anti-français, précisément. Les Québécois francophones en ont ras la tuque de cette invasion et ils le font savoir...cela se traduit pas des agressions verbales du type: encore un Français! mais ça va s'arrêter quand? Trouver du travail, quand on est français même en résidence permanente est de plus en plus difficile du fait de la préférence nationale. Les choses sont en train de changer; continuer à vendre aux Français un Québec accueillant est une faute professionnelle pour une journaliste

  • #2

    David desmier (jeudi, 08 mai 2014 14:23)

    Je ne peux qu'approuver ce qui est dit dans ce 1er commentaire. Les Québécois francophones sont de plus en plus sur la défensive envers les étrangers, même à l'intérieur de leur province : un mur invisible existe entre eux et les Québécois anglophones. Avoir un accent (oui un Français a un accent) et pire être une personne de couleur sont devenus des obstacles pour s'intégrer au Québec. Le repli identitaire cause (et causera) de gros dégâts pour l'intégration des arrivants. Point de société ouverte et chaleureuse ici. Attention aux désillusions, la déception n'en sera que plus grande !

  • #3

    Karl Saleh (jeudi, 12 juin 2014 05:01)

    Allons allons! Vous allez donner l'impression à ceux qui lisent vos commentaires que c'est difficile d'être un Français à Montréal.
    Même si rien n'est parfait, il est faux de croire qu'on se plaint de la présence de Français. J'étudie à HEC Montréal, où près de 40% des étudiants sont Français et jamais je n'ai entendu de plaintes de qui que ce soit. C'est surtout vrai dans la communauté étudiante. On est aussi ouverts sur ailleurs que n'importe quels jeunes dans le monde.
    Il n'y a rien qui prouve qu'il y ait une "préférence nationale" au niveau de l'emploi. La seule discrimination qu'il se fait est basée sur la maitrise du français et de l'anglais, puis de l'expérience de travail canadienne (un critère valable partout au pays). C'est là-dessus que les Français qui aspirent à des postes plus prestigieux sont désavantagés au début.
    De toute façon, le gouvernement du Québec, peu importe le parti au pouvoir, multiplie les démarches de reconnaissances de la main d'oeuvre française et privilégie l'immigration française. Je trouve que ça envoie un message beaucoup plus clair que les impressions subjectives qu'on peut avoir en tombant sur quelques demeurés. Parcequ'il y en a dans toutes les sociétés, des demeurés. Ce qui compte, c'est la mentalité de la jeunesse qui est le futur de la province et chaque génération est plus ouverte que la précédente. Cessez-donc d'inquieter vos compatriotes et invitez-les donc à venir voir par eux-mêmes.

  • #4

    Visiter Montréal (mardi, 17 janvier 2017 17:55)

    Super tes photos, ton article n'en est que plus agréable à lire.
    J'ai utilisé certains de tes conseils et j'ai pas été déçu. Je reviendra vers toi pour mon prochain voyage ;)